LES CONFÉRENCES DE LA SEMAINE DU CERVEAU 2020 SONT ANNULÉES

Mercredi 18 mars: Réparer le langage par la technologie

banner image mercredi

Les progrès technologiques actuels permettent d’envisager l’amélioration ou la réparation de certains troubles du langage comme la dyslexie ou l’aphasie.

Intervenant-e-s : Anne-Lise Giraud (UNIGE) et Pierre Mégevand (HUG)

Uni Dufour, rue du Général-Dufour 24

19:00 (durée 1h-1h30)

Réparer la dyslexie : réalité ou science-fiction ?

La dyslexie touche environ 5% de la population. Elle est en général détectée au moment de l’acquisition de la lecture, mais les difficultés face au langage écrit persistent tout au long de la vie, compromettant de nombreux apprentissages. Comment expliquer un trouble cognitif aussi spécifique que la dyslexie ? Peut-on à partir de la compréhension biologique de ce trouble envisager sa réparation ? Les techniques de neuro-ingénierie du cerveau (stimulation électrique transcrânienne, neuro feedback par interfaces cerveau-machine) peuvent-elles améliorer le traitement du langage écrit ?

Anne-Lise Giraud

Professeure ordinaire, département des neurosciences fondamentales (UNIGE)

Pierre Mégevand

Médecin chef de clinique scientifique (HUG et UNIGE)

Lire dans les pensées pour remédier à l'aphasie ?

L'aphasie est la perte de la capacité à communiquer par le langage. Elle est souvent la conséquence d'un accident vasculaire cérébral ou d'un traumatisme crânien grave, et est extrêmement invalidante pour la personne qui en souffre. Grâce aux progrès récents réalisés dans les technologies qui permettent d'enregistrer l'activité du cerveau, il devient possible de décoder cette activité pour savoir ce que les gens veulent exprimer. Les interfaces cerveau-machine vont-t-elles permettre aux patients qui souffrent d'aphasie de reparler? Quelles questions éthiques posent ces nouvelles technologies médicales?