Lundi 11 mars: La motivation sociale

banner image vendredi

Les interactions sociales sont intrinsèquement gratifiantes. Qu’est-ce qui nous motive à interagir avec l’autre et comment cette récompense sociale est-elle perçue chez les personnes autistes?

Camilla Bellone (UNIGE) et Marie Schaer (UNIGE) discuteront de ces sujets durant cette soirée.

Uni Dufour, rue du Général-Dufour 24

19:00 (durée 1h-1h30)

Les interactions sociales sont généralement intrinsèquement enrichissantes. Plusieurs données indiquent que les personnes avec autisme peuvent trouver l'interaction sociale moins enrichissante et que, par conséquent, elles recherchent moins d'opportunités pour établir et maintenir des contacts sociaux et pour développer des compétences sociales complexes. Dans cette intervention à deux voix, nous allons faire un tour d’horizon des recherches récentes de l’homme à la souris. Tout d’abord, Prof. Schaer montrera comment ce manque d’attention pour les interactions sociales permet de mieux comprendre les trajectoires de développement de ces jeunes enfants et l’émergence de leurs symptômes. Ensuite, Prof. Bellone montrera comment l’interaction sociale est codée dans le cerveau en utilisant des modèles animaux qui nous permettent de mieux comprendre les mécanismes possibles sous-tendant un déficit de récompense sociale dans l’autisme. Finalement, nous discuterons des implications de ces découvertes pour mieux définir des stratégies d’intervention thérapeutique.

Camilla Bellone

Professeure assistante au département de neurociences fondamentale (UNIGE)

Marie Schaer

Médecin et professeure assistante au département de psychiatrie (UNIGE)