LES CONFÉRENCES DE LA SEMAINE DU CERVEAU 2020 SONT ANNULÉES

Jeudi 19 mars: L’humain augmenté : espoirs, défis et enjeux éthiques

banner image jeudi

Les technologies pour améliorer les capacités humaines sont de plus en plus nombreuses, offrant d’incroyables possibilités et défis sociétaux qui ne peuvent faire l’économie d’une réflexion éthique.

Intervenantes : Daphne Bavelier (UNIGE) et Samia Hurst (UNIGE)

Uni Dufour, rue du Général-Dufour 24

19:00 (durée 1h-1h30)

Daphne Bavelier

Professeure ordinaire, Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education (UNIGE)

Les technologies d'amélioration des capacités humaines ouvrent d'immenses possibilités, mais aussi des défis au cœur même de ce que signifie être humain. Nous soutenons que le but de l'amélioration humaine devrait être d'améliorer la qualité de vie et le bien-être non seulement des individus mais aussi des communautés dans lesquelles ils vivent.

L’amélioration des capacités humaines pose inévitablement la question du bien, ou plutôt des biens: des composantes de nos vies auxquelles nous attribuons de la valeur et des tensions qui peuvent surgir entre elles. S’agissant des outils visant à améliorer nos capacités cognitives, que signifie donc « améliorer »? De quels biens parlons-nous? Au détriment de quels biens les obtiendrions-nous? Et pour qui? Ces enjeux éthiques concernent des scénarios futuristes que l’on peut déjà envisager, mais aussi des pratiques déjà actuellement documentées.

Samia Hurst

Professeure ordinaire et directrice de l’Institut Ethique, Histoire, Humanités, Faculté des sciences (UNIGE )