Mercredi 14 mars: Les débuts de la cognition

banner image mercredi

Les premières années de vie voient l’émergence des compétences cognitives et émotionnelles. Comment celles-ci se développent-elles chez les petits enfants nés à terme ou prématurément ?

Edouard Gentaz (UNIGE) et Petra Huppi (HUG) aborderont ces thèmes durant cette soirée.

Uni Dufour, 24, rue du général Dufour

19:00

Que se passe-t-il dans la tête des jeunes enfants ?

Cette conférence apportera des clefs pour comprendre ce qui se passe dans la tête de nos enfants typiques et pour mieux les aider à s’épanouir. Quels sont leurs besoins ? Quelles sont leurs compétences (affectives, sociales, neurocognitives et sensori-motrices) et comment se développent-elles ? Comment accompagner leur développement psychologique ?

Edouard Gentaz

Professeur à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education de l'Université de Genève

Petra Huppi

HUG

Le cerveau du prématuré: de la science à la salle de classe

Le cerveau des grands prématurés est vulnérable et c’est ainsi que les grands prématurés sont à risque de souffrir, à l’âge scolaire et au-delà, de problèmes cognitifs (des troubles de l’attention et des fonctions d’exécution et de planification), mais aussi de troubles de la régulation émotionnelle. Près de la moitié des grands prématurés présentent de telles difficultés, ont révélé les données récoltées en Suisse et chez une vaste cohorte française. Grâce à l’imagerie par résonance magnétique suivie d’une analyse d’images, pixel par pixel, en 3D nous pouvons aujourd’hui distinguer la substance grise du cerveau (en gros, les neurones) de la substance blanche (les fibres nerveuses recouvertes de myéline, cette gaine qui accélère l’influx nerveux) et ainsi comprendre mieux le développement du cerveau et l’origine des difficultés cognitifs à l’âge scolaire. Identifier les circuits cérébraux les plus vulnérables, chez les grands prématurés a permet d’explorer des interventions visant à aider le développement cérébral du prématuré, comme la musique