Mardi 13 mars: Génétique et cerveau : au-delà du code

banner image mercredi

L’héritage génétique joue un rôle clé dans le fonctionnement du cerveau. Mais l’environnement et les expériences de vie peuvent aussi influencer la manière dont les gènes s’expriment au travers des mécanismes épigénétiques.

Alexandre Dayer (UNIGE) et Ariane Giacobino (UNIGE) parleront des mécanismes génétiques et épigénétique en lien avec le cerveau

Uni Dufour, 24, rue du général Dufour

19:00

Génome et cerveau : l’énigme de la diversité

La richesse du fonctionnement de notre cerveau dépend de l’existence d’une grande diversité de neurones, qui doivent s’assembler correctement pendant le développement. Ici, nous verrons comment les gènes jouent un rôle clé dans l’émergence de cette diversité neuronale. Nous montrerons aussi comment comment la recherche translationnelle en neuroscience nous permet de mieux comprendre l’impact de modifications génétiques sur la formation des circuits cérébraux et son influence sur la vulnérabilité aux maladies neuro-developpementales.

Alexandre Dayer

Professeur à la Faculté de médecine et directeur du NCCR Synapsy

Ariane Giacobino

...

Entre le génome et l’environnement : l’épigénome

On sait depuis quelques années que l’environnement module le fonctionnement des gènes, par des mécanismes dit « épigénétiques ». Ceux-ci peuvent influencer le risque de survenue de différentes maladies, même des années plus tard. Mais de quels facteurs environnementaux s’agit-il ? Toxiques, facteurs alimentaires, stress psychologiques ... Nous tenterons de comprendre de quoi il s’agit et comment cela peut se produire.